Vieux con (cent ans) mais pas mouton

On peut avoir cent ans et avoir les dents encore bien acérées. C’est le cas de René, qui sans mordre vraiment, montre les crocs face à la comédie politico-pathétique de nos dirigeants, devant les injustices sociales et la puissance lobbyiste des industriels. Non, René n’est pas né de la dernière pluie, mais bien de celle d’avant et c’est ce regard expérimenté qui fait mouche sous la plume bien sentie de ce recueil de textes pamphlétaires.
Laissez-vous happer par ses textes piquants, bardés de fins jeux de mots et sans aucune prétention. René ne cherche pas à convertir, il nous livre ses pensées et nous prouve que la jeunesse est bien éternelle et qu’il faut nous efforcer de rester vif d’esprit pour ne pas devenir un mouton.
Car on sait bien que les dents du mouton n’ont pas la puissance de celles des loups…

Vieux con (cent ans) mais pas mouton