Les Années Folles - Centenaire René Guy Cadou

Les Années folles sont restées dans les mémoires comme des années de libération et de joie de vivre après la boucherie de 1914-1918. Il ne faut pas oublier que la fin de la guerre avait été marquée par une autre tragédie : la grippe espagnole. Cette pandémie mondiale (50 millions de morts) avait laissé exsangue la population. Revivre après cette terrible saignée n’a pas été facile mais la jeunesse a pris le dessus, et on a vu la folie du charleston s’emparer de Nantes, des artistes émerger et un nouvel art de vivre apparaître.
C’est aussi en 1920 qu’est né René Guy Cadou, étoile filante dans le paysage littéraire français, trop tôt disparu en 1951. On ne peut évoquer Cadou, sans parler d’Hélène Cadou, elle-même grande poète née en 1922 à Mesquer. Pour ces années de centenaire, ils sont associés tous les deux dans un dossier spécifique intitulé Moineaux de l’an 1920. Comme écrit Véronique Vella, de la Comédie française : « Je trouve que, tout comme Sophocle, Racine ou Baudelaire, René Guy Cadou fait partie des très grands poètes sur lesquels il faut revenir tout le temps. Il a chaque fois quelque chose de nouveau à transmettre, à dire, à redire. Il ne faut pas cesser le relire ; tout comme il est très important de revenir à Racine, de le « re-comprendre » autrement, de se le réapproprier. »

Les Années Folles - Centenaire René Guy Cadou